Retour

Reprise de la marque Vacherin Mont-d'Or Conod par Bernard Claessens

Après avoir oeuvré depuis plus de 20 ans en tant qu’indépendant à la tête de la fromagerie spécialisée dans l’affinage des Vacherins Mont-d’Or, il était temps pour Daniel Conod de remettre son entreprise à un successeur. Bernard Claessens a repris cette société début 2018. Revenons sur cette transaction réalisée avec le soutien de PME-Successions.

Pourquoi était-il pour vous temps de vous séparer d’une marque qui visiblement connaît toujours un succès croissant?

Daniel Conod explique sa démarche: « Après avoir travaillé toute une vie dans l’industrie du fromage, la certitude de ne plus vouloir être indépendant m’a gagnée. Quelques expériences faites dans l’enseignement m’ont convaincu qu’il était peut-être temps de passer le témoin, même si ma passion pour mon métier d’affineur était toujours là. »

Durant plus de 5 années, Daniel Conod va essayer de trouver un repreneur dans son cercle de connaissances, mais sans succès. Sa fiduciaire lui conseille alors de s’adresser à une société spécialisée dans le domaine, PME-Successions.

Que vous a apporté la rencontre avec PME-Successions ?

Daniel Conod: « Lorsque j’ai essayé de remettre ma société, je recherchais absolument quelqu’un issu du domaine. C’est en échangeant avec M. Meyer que j’ai compris qu’il n’était pas forcément nécessaire de trouver une personne du métier. Remettre sa société requière l’aide d’un professionnel. Il faut avoir des compétences ainsi qu’un très bon réseau. L’accompagnement de PME-Successions m’a donné accès à des acheteurs issus d’autres horizons. Leur soutien pour la préparation d’un dossier de vente plus neutre et complet était également décisif. Le processus de vente a duré environ une année. La finalisation des modalités contractuelles a été réalisée dans les trois mois qui ont suivi la première rencontre avec l’acheteur, M. Claessens. »

Comment se passe concrètement cette succession? Avez-vous quitté la société du jour au lendemain?

Daniel Conod: « Pas du tout. Au contraire, l’accompagnement est essentiel lorsque l’on veut assurer la pérennité de la société, garantir des emplois à toute l’équipe et permettre au successeur de continuer le développement d’autres produits. Comme je pensais à ma succession depuis quelques années déjà, je m’étais mis en tête qu’un bon patron est un patron inutile. J’ai tout mis en œuvre afin que ma présence ne soit pas indispensable à la bonne marche de la fromagerie. Depuis l’entrée en fonction de M. Claessens en janvier dernier, je me suis retiré de la direction mais reste à sa disposition jusqu’à fin mars. Il m’a également demandé d’entrer dans son Conseil d’Administration, ce que j’ai immédiatement accepté. »

 

M. Claessens, vous venez d’un univers professionnel complètement différent, celui des vernis/peintures haut de gamme. Comment vous est venu cette idée de reprendre une fromagerie?

Bernard Claessens explique: « Je n’aurais jamais imaginé un jour racheter une fromagerie! Au début de ma réflexion de changement de cap, je pensais plutôt reprendre un poste de direction dans une société similaire en taille à celle dans laquelle j’évoluais, soit les vernis de haute qualité. Puis j’ai réfléchi à l’indépendance et deux options se sont présentées: la première de me mettre à mon compte et créer ma marque en développant une clientèle propre, la deuxième de reprendre une entreprise déjà rentable afin de la faire évoluer. J’étais ouvert à toute opportunité d’industrie pour autant qu’il y ait un coup de cœur. »

Comment avez-vous porté votre choix sur la marque Vacherin Mont-d’Or Conod?

Bernard Claessens: « En décidant de reprendre une société, je m’étais fixé deux objectifs: d’une part, reprendre une entreprise saine financièrement, d’autre part rester dans des produits haut de gamme et de grande qualité. Ce qui m’a séduit d’emblée dans la rencontre avec les Vacherins Mont-d’Or, c’est la qualité du produit qui est en plus porteur d’une AOP. Notre rôle est d’amener du raffinement aux fromages. Nous travaillons avec une clientèle d’artisans locaux. Les produits sont élaborés au fur et à mesure des saisons. Le concept m’a d’emblée séduit. J’en ai évidemment parlé à mon épouse, car se lancer dans l’indépendance est pour moi une affaire de famille. Le soutien de mes proches m’a conforté dans l’idée de reprendre cette affaire et il a été primordial. »

Combien de temps s’est-il écoulé depuis la remise du pitch de vente de PME-Successions jusqu’à la finalisation du contrat?

Bernard Claessens: « J’ai reçu le pitch fin juillet 2017. J’ai immédiatement eu le coup de cœur sur le produit bien qu’inexpérimenté dans le secteur alimentaire. Et cela s’est concrétisé lors de la rencontre avec Daniel Conod. Nous avons signé l’acte de vente/reprise mi octobre, soit trois mois plus tard.»

Comment allez vous faire évoluer la marque Vacherin Mont-d’Or Conod en 2018?

Bernard Claessens: « Je ne vais absolument rien changer: ni la marque, ni l’offre de produits. Il s’agit pour moi dans un premier temps d’assurer la qualité de la production, et l’essentiel est que le client soit satisfait. L’accompagnement de Daniel Conod jusqu’à fin mars est pour moi une étape très importante dans la reprise de la société. Bien que Daniel ait bien organisé sa succession, en déléguant notamment la totalité de la production à son maître fromager, il me met au courant des rouages qui font le succès de sa société. Dans un deuxième temps, j’envisage bien sûr de mettre sur le marché de nouveaux produits, mais pour l’instant nous en sommes au stade de la réflexion. »

 

A noter que la fromagerie Conod ne produit pas uniquement des Vacherins Mont-d’Or, mais également des tommes vaudoises de toutes sortes: nature et fourrée. C’est la fromagerie Conod qui a développé ce concept de la tomme fourrée. Il en existe toute une gamme: ail des ours, basilic, truffe, basilic, pignon, noisette, noix, sésame.

 

Retrouvez les Vacherins Mont-d'Or Conod

Si vous aussi désirez être soutenu pour la succession de votre entreprise, contactez-nous

Ou si vous désirez acquérir une société, nous pouvons vous y aider