Retour

Réussir une transmission d'entreprise: Quelle recette?

www.pme-successions.ch Sàrl, spécialiste en transmission d’entreprises, revient sur le cas d’un salon de coiffure et de son passage de témoin. Une opération réalisée par M. Jacques R. Meyer, associé-président de pme-successions.ch.

Après plus de sept ans de collaboration, Sabine Gumy reprend en 2013 le salon Coiffure Création Marlène, fondé en 1976 par Marlène Siffert.

Au bénéfice d’un brevet fédéral, Sabine Gumy représente une parfaite successeuse pour le salon, aux yeux de la venderesse Marlène Siffert, au vu de sa passion du métier et de sa fidélité au salon. Motivées et volontaires, Sabine Gumy et son équipe se forment régulièrement grâce à des cours de formation continue à la Sassoon Academy, des cours de perfectionnement à l’Academy F à Florence et des cours de coloration L’Oréal.

Le salon, qui emploie dix à douze jeunes collaboratrices et qui forme des apprentis, reste ainsi à la pointe des nouveautés.

LE POINT DE VUE DE SABINE GUMY, SUCCESSEUSE

Pour s’assurer d’une reprise réussie, il est important de respecter et de s’assurer du bon déroulement de certains points. Tout d’abord, il est primordial de connaître l’entreprise que l’on a décidé de reprendre. Mon travail aux côtés de Mme Siffert durant plus de 6 ans m’a été d’une grande aide, me sensibilisant au travail exécuté et surtout à la qualité du service offert aux clients.

De plus, en investissant dans une entreprise déjà implantée comme celle-ci, les changements brusques lors de la reprise risquent souvent de faire fuir la clientèle existante. Il est primordial d’apporter sa nouvelle touche avec parcimonie et sur le long terme.
Chez Coiffure Création Marlène, j’ai eu la chance d’être rapidement acceptée comme nouvelle patronne par mes anciennes collègues. J’ai pu prendre mes marques sans devoir former une nouvelle équipe, tout en rassurant les clientes, souvent habituées à leur coiffeuse.

En amont, l’élément clé de toute reprise restent les rencontres. M. Jacques R. Meyer de pme-successions.ch, M. Liechti, mon banquier, M. Ceriani, ma fiduciaire et Mme Cosandey, ma comptable, m’ont offert leur aide, m’ont soutenue et m’ont fait confiance tout au long de ce projet.

LE POINT DE VUE DE MARLENE SIFFERT, VENDERESSE

Après mûre réflexion, c’est avec joie que j’ai décidé de transmettre ma société. Tout au long de ma démarche, M. Meyer était présent comme interlocuteur entre les divers acteurs de la transaction et moi-même.

Le fait de déjà connaître l’acheteuse m’a conforté dans mon choix et m’a permis de lui faire entièrement confiance, ceci malgré son jeune âge. C’est ainsi, qu’après la signature, j’ai spontanément dialogué avec mes collaborateurs et ma clientèle pour les rassurer et leur transmettre un message de confiance et de réussite future.

Le salon été vendu il y a deux ans déjà et je suis heureuse que cette vente se soit déroulée avec sérénité, confiance et objectivité.

LE POINT DE VUE DE JACQUES R. MEYER

Une reprise exemplaire que j’aime à citer, dont les conditions ont permis une transition rapide et sans heurts :

- L’attitude de la venderesse offrant l’impulsion à sa collaboratrice, lui faisant confiance, tout en s’effaçant discrètement, a permis à Mme Gumy de prendre ses marques et ses responsabilités.
- Le soutien de la banque qui a fait très rapidement confiance à sa « nouvelle » cliente. - Les compétences techniques et l’autorité naturelle, malgré son jeune âge, de Mme Gumy lui ont permis d’être immédiatement considérée comme la nouvelle patronne au sein du salon.
- La fidélité, voir le renouvellement de la clientèle dont toutes et tous ont été séduits par le dynamisme et le professionnalisme de la nouvelle patronne et de son équipe.